top of page

Réseaux et connectivité à l'origine des pannes de datacenter

Dernière mise à jour : 6 avr. 2023

Tout le monde se rappelle des pannes consécutives à l’incendie du datacenter d’OVH en 2021. Pourtant il est bon de rappeler que ce type d’incident est excessivement rare.

En fait, les pannes les plus récurrentes sont liées à des problèmes de réseaux et de connectivité et aux défaillances de fournisseurs cloud ou d'hébergement tiers.


B2CLOUD Blog Datacenter

Bien que l'incendie qui a ravagé le datacenter d'OVH en 2021 ait été largement médiatisé, ce type d'incident demeure heureusement excessivement rare. En fait, les principaux facteurs de pannes, selon l'Uptime Institute sont liés à la configuration des programmes de gestion réseaux, aux problèmes de connectivité et au non respect des procédures par le personnel.


1. Connectivité & Réseaux


Il s’agit de la première cause de pannes (44%) identifiées par les opérateurs de datacenters en 2022. Les programmes de gestion des réseaux sont en effet constamment modifiés et reconfigurés.

En raison de cette complexité, les erreurs sont inévitables. De petites erreurs fréquentes peuvent se propager à travers les réseaux, entraînant des défaillances en cascade qu'il peut être difficile d'arrêter, de diagnostiquer, voire de réparer.

Les défaillances des réseaux contribuent également à l'augmentation du nombre de pannes de télécommunications signalées publiquement.


2. Fournisseurs Tiers


Le fait que les fournisseurs cloud, de co-location, et les hébergeurs soient à l'origine d'une part croissante des pannes (+ 12 pts par rapport à 2021) reflète en partie le rôle et le poids prépondérant de ces fournisseurs.

Les erreurs logicielles ou de configurations sont les principales raisons invoquées par les utilisateurs (65 %) pour expliquer les pannes attribuées à ces fournisseurs de services tiers. Ce type d'erreurs est en nette hausse par rapport à l'année dernière - suivi par les problèmes de réseau et connectivité (53 %).

Les services cloud et IT des fournisseurs tiers sont principalement délivrés par le biais de logiciels, à de nombreux clients différents via les réseaux. En raison de cette complexité, il n'est donc pas surprenant que les erreurs de logiciel et de réseau soient les causes les plus fréquentes des pannes liées aux services fournis par des tiers.

En résumé, plus la charge de travail confiée à un seul fournisseur tiers est importante, plus on peut s'attendre à ce qu'il soit responsable des pannes publiques les plus médiatisées, à l'instar d'OVH. Tout l'intérêt de répartir ces charges de travail entre plusieurs fournisseurs pour limiter les risques.



3. Les erreurs humaines


L'erreur humaine est un autre facteur important de pannes intervenant dans les datacenter. Les deux principales raisons invoquées sont le non-respect des procédures par le personnel (47 %) et l’application incorrecte de processus et procédures (40 %).

Les causes d'une panne peuvent être liées à la manière dont un processus est expliqué, au niveau de formation du personnel ou au fait même que l'équipement soit difficile à opérer. D'autres facteurs peuvent intervenir, comme la fatigue, des effectifs insuffisants ou encore de longues périodes de travail.


Pour information, seul l'Uptime Institute est habilité à délivrer les véritables certifications Tiers (I,II,III,IV) des datacenters. Concernant l'incendie qui s'est déclaré dans le datacenter Maxnod du 28 mars dernier, il est utile de rappeler que ce datacenter n'est pas certifié Tiers-IV comme indiqué sur son site.





18 vues
bottom of page