top of page

Microsoft s'apprête à faire d'Amazon un client majeur de sa suite 365

Microsoft se prépare à faire d’Amazon un client majeur de ses outils cloud de productivité 365, un méga deal qui transformerait des féroces rivaux en partenaires commerciaux.

Amazon prêt à investir un milliard de dollars dans Microsoft 365
L'accord porterait sur l'achat de licences 365 pour un million d'employés

Le géant du commerce électronique s’est engagé à verser plus d’un milliard de dollars sur cinq ans pour obtenir plus d’un million de licences Microsoft 365, selon le document de Microsoft examiné par Insider. Ces postes devraient être utilisés à la fois par les employés d’Amazon et par ceux qui travaillent en première ligne.


Amazon utilise une version locale sur site des produits Office de Microsoft, mais prévoit de passer à la suite d’outils de productivité dans le Cloud Microsoft 365.

En effet, si Amazon dispose de ses propres produits de collaboration, comme son offre de vidéoconférence Chime et son service de collaboration et de stockage de contenu WorkDocs,ces outils ne disposent pas de la même richesse fonctionnelle et Chime est en concurrence directe avec Teams.


Un deal sous fond d'IA générative

Amazon devrait commencer à installer les nouveaux systèmes au début du mois de novembre. C’est à peu près à cette période que Microsoft lance une nouvelle version de sa suite d’applications 365 avec de nouvelles capacités d’IA générative.

Grâce à son outil Copilot AI, Microsoft donnera ainsi à Teams, Word et aux autres applications de son portefeuille 365 basé sur le cloud un véritable un coup de pouce GenAI.


Alors que le déménagement complet des employés d’Amazon devrait avoir lieu au début de l’année 2024, le déploiement de MS 365 nécessitera une planification importante et l’allocation de ressources dans le Cloud. Des groupes au sein des organisations Office et de sécurité de Microsoft commencent à s’agrandir pour répondre à la demande.

Si Microsoft s'apprête de faire d'Amazon un client majeur de sa suite 365, cette décision serait radicale pour Amazon et constituerait une victoire majeure pour Microsoft au moment même où l'éditeur injecte de l'IA dans sa suite collaborative.


Rappelons que la division "cloud" d'Amazon AWS détient 32 % des parts du marché mondial du "cloud" au deuxième trimestre 2023, suivie de Microsoft avec 22 % des parts, selon les données de Synergy Research Group.



8 vues

Comments


bottom of page