• Expert

Kubernetes: des coûts en hausse et de plus en plus difficiles à maîtriser

Dernière mise à jour : 1 juil. 2021

Selon l’étude FinOps for Kubernetes réalisée par la Cloud Native Computing Foundation (CNCF) en association avec la Fondation FinOps, 68% des répondants interrogés indiquent que les coûts liés aux environnements kubernetes ont augmenté de plus de 20% ces 12 derniers mois, notamment pour les ressources de calcul et de mémoire. Les outils de monitoring et une maitrise technique des clusters peuvent aider à contrôler les coûts, dont on prévoit une augmentation croissante et corrélée à la demande en architecture cloud native.



B2CLOUD

Selon l’étude*, il en ressort que plus les organisations ont une maîtrise technique de leurs clusters, mieux elles sont en capacité de maitriser leurs coûts associés.

44% des entreprises reconnaissent ainsi utiliser des outils de monitoring de coûts mais pour effectuer des simples estimations mensuelles. Seulement 13% d'entre elles réalisent un monitoring plus avancé de type ROI- retour sur investissement- et/ou refacturation sur ressources non consommées.


La plupart des entreprises interrogées utilisent des outils de monitoring des coûts tiers du marché (+ de 18%). L’outil Cost Explorer (AWS) arrive en 2ème position, mais l’open source KubeCost semble apprécié par plus de 13% et donc bien devant celui de Google (GCP Cost) et d'Azure Cost Management qui n’est lui utilisé qu’à 8%.


Même si les répondants reconnaissent à 44% que l’utilisation d’outils de monitoring est primordiale, la moitié d’entre eux admettent qu’ils ne sont pas en capacité de prédire correctement leurs facturations, ou alors avec des marges d’erreurs mensuelles d’environ 10%. Plus les budgets sont importants, plus la marge d’erreur peut grimper jusqu'à atteindre 50000€/an.


Cette maîtrise des coûts liée à l'utilisation de Kubernetes reste donc un défi stratégique et financier à résoudre dans un objectif de réduction des coûts liés à l’utilisation du Cloud public. D'autant que plus la demande du marché en architecture cloud native va augmenter, plus on devra s'attendre à une augmentation des coûts.


Grâce à la mise à disposition d’outils flexibles et personnalisables pour une surveillance de leurs consommations Kubernetes, de plus en plus d'organisations pensent bénéficier d'une stratégie intentionnelle pour comprendre et contrôler leurs coûts.

Il ne faudra pas hésiter à comparer les différents outils de supervision des coûts, afin de choisir celui qui apporte les meilleurs résultats en termes de ROI, de refacturation, intégrant par ailleurs, les coûts temps réel (CPU, mémoire), avec une granularité au niveau noeud et Pod), et la capacité à créer des rapports sur les coûts récurrents afin de mieux suivre les tendances et seuils critiques.


*Menée sur 195 répondants entre avril et mai 2021 dont 37% de répondants européens. Majoritairement des entreprises de plus de 500 salariés, des secteurs IT et Finance

32 vues