• Expert

Top 2019 des fournisseurs de cloud : AWS, Azure, GCP ; IBM sur l'hybride et Salesforce domine le


La course au cloud en 2019 prendra une tournure résolument multicloud. Voici un aperçu de la situation actuelle des leaders du cloud computing, du marché hybride et des acteurs du SaaS qui travaillent certainement avec votre entreprise.

Les principaux fournisseurs de cloud computing présents sur le marché en 2019 maintiennent leurs positions, mais les thèmes, les stratégies et les approches du marché sont tous en mutation. Les guerres de l'infrastructure en tant que service (IaaS - Infrastructure as a Service) ont été largement menées désormais, le butin revenant principalement à Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud Platform.

Mais les nouvelles technologies comme l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine ont ouvert le champ à d'autres acteurs.

Pendant ce temps, le marché du cloud computing en 2019 aura une tournure résolument multi-cloud, car le changement hybride par des acteurs comme IBM, qui acquiert Red Hat, pourrait changer le paysage. L'édition de cette année des principaux fournisseurs de cloud computing présente également des géants du logiciel en tant que service qui exécuteront de plus en plus d'opérations de votre entreprise par le biais de l'expansion.

Une chose à noter au sujet du cloud en 2019, c'est que le marché n'est pas à somme nulle. L'informatique dans les clouds alimente l'ensemble des dépenses en TI. Par exemple, Gartner prévoit que les dépenses mondiales en TI en 2019 augmenteront de 3,2 % pour atteindre 3,76 billions de dollars grâce à des modèles " en fonction du service " qui alimenteront tout, des dépenses des centres de données aux logiciels d'entreprise.

En fait, il est fort possible qu'une grande entreprise consomme des services d'informatique dans le cloud de tous les fournisseurs de ce guide. Et la véritable innovation en matière de cloud computing peut provenir de clients qui combinent et assortissent les fournisseurs de cloud computing publics suivants de manière unique. Il s'agit donc bien désormais d'un monde multicloud dont il faut savoir tirer partie.

Les principaux thèmes de 2019 à surveiller parmi les principaux fournisseurs de cloud computing sont les suivants :

- Les prix pratiqués par les acteurs du cloud. Google a récemment augmenté les prix de G Suite et le cloud est une technologie où des add-ons existent pour la plupart des nouvelles technologies. Si les services de calcul et de stockage en ligne sont souvent vendus de moins en moins cher, les outils d'apprentissage machine, l'intelligence artificielle et les fonctions serverless peuvent être facturés de plus en plus cher. Et donc il y a une bonne raison à ce que la gestion des coûts du cloud soit un thème si important pour les clients du cloud computing. C'est sans doute le plus grand défi d'ailleurs. La chasse aux coûts et La gestion des coûts et les préoccupations au sujet de l'immobilisation doivent être des thèmes importants.

- Le multicloud. Un récent sondage réalisé par Kentik montre que les clients du cloud public utilisent de plus en plus souvent plus d'un fournisseur. AWS et Microsoft Azure sont le plus souvent jumelés. Et Google Cloud Platform est également dans le mélange en général. Et bien entendu, ces fournisseurs de services de cloud publics sont souvent liés à des centres de données existants et possèdent des actifs de cloud privés. Si l'on additionne tout cela, on peut dire qu'une saine course au cloud hybride et au cloud privés est en cours et pourrait remettre en question la hiérarchie actuelle. A noter que l'approche multicloud est rendue possible par les machines virtuelles et les conteneurs.

- L'intelligence artificielle, l'Internet des objets et l'analyse sont actuellement les technologies les plus vendues par les offreurs de cloud computing. Microsoft Azure, Amazon Web Services et Google Cloud Platform ont tous des stratégies similaires pour attirer les clients avec des fonctions de calcul, de stockage dans le cloud et le serverless, puis vous vendre des services d'IA qui les différenciera à vos yeux. A noter que des entreprises comme IBM cherchent à gérer les services d'intelligence artificielle et de cloud computing sur plusieurs clouds.

- Le paysage de l'informatique dans le cloud se développe rapidement, mais la transparence financière recule. C'est révélateur : le Magic Quadrant du Gartner pour l'infrastructure cloud est passé récemment de plus d'une douzaine à... 6 acteurs. En outre, la transparence s'est détériorée chez les fournisseurs de cloud computing. Par exemple, Oracle avait l'habitude de présenter l'infrastructure, la plate-forme et le logiciel as-a-service dans ses rapports financiers. Aujourd'hui, l'activité cloud d'Oracle est mise dans le même sac. Microsoft a un "cloud commercial" qui a beaucoup de succès, mais qui est aussi difficile à analyser. IBM a des revenus dans le cloud et des revenus "as-a-service". Google n'a pas du tout de revenus de cloud computing distincts. A part pour AWS, l'analyse des ventes dans le cloud est devenue plus difficile.

À cette fin, nous adoptons désormais une approche différente de notre guide d'achat dans le Cloud et répartissons les acteurs entre les quatre grands fournisseurs d'infrastructure, les acteurs hybrides et la clientèle SaaS. Cette catégorisation nous a poussé à passer IBM de la case d'acteur majeur de l'infrastructure as-a-service (IaaS) à celle qui couvre l'infrastructure, la plate-forme et le logiciel. Oracle Cloud est avant tout un fournisseur de logiciels et de bases de données sous forme de services. Et Salesforce est devenu bien plus qu'un CRM.

IaaS et PaaS

Amazon Web Services

  • Chiffre d'affaires annuel 2018 : 25,65 milliards de dollars

  • Estimation du chiffre d'affaires annuel basé sur le dernier trimestre : 29,72 milliards de dollars

AWS considère 2019 comme une année d'investissement. Il accélère le développement de sa technologie et se renforce dans la force de vente. Amazon n'a cependant pas quantifié l'investissement.

Lors d'une conférence téléphonique avec les analystes, le directeur financier Brian Olsavsky a déclaré que 2018 avait été une année plus légère que prévu pour les dépenses en immobilisations. "AWS a maintenu un taux de croissance très élevé et a continué à répondre aux attentes de ses clients" a-t-il déclaré. "2018 a été une année où nous avons travaillé l'efficacité des investissements dans la RH, les entrepôts, et l'infrastructure que nous avions mis en place en 2016 et 2017."

Le fournisseur de cloud computing est le leader de l'IaaS et de la montée en gamme vers l'Internet des objets, l'intelligence artificielle, la réalité augmentée ou encore l'analyse. Conséquence : AWS est bien plus qu'une plate-forme IaaaS désormais.

Lorsqu'il s'agit de développeurs et d'écosystèmes, AWS est assez indépassable. L'entreprise compte un large éventail de partenaires (VMware, C3 et SAP) et de développeurs qui développent l'écosystème. AWS est généralement la première tête de pont pour les professionnels avant qu'ils ne s'étendent à une approche multicloud.

La grande question est de savoir désormais comment AWS peut croitre. AWS peut être une menace pour Oracle dans le secteur des bases de données mais aussi pour d'autres entreprises. Grâce à son partenariat avec VMware, AWS dispose également d'une stratégie de cloud hybride solide et peut répondre aux besoins des entreprises de multiples façons.

La stratégie d'AWS est apparue évidente lors de sa dernière conférence re:Invent : un ras de marée de nouveaux services, de nouveaux produits, et de goodies pour développeurs qui rendait le tout difficilement compréhensible. L'intelligence artificielle est un domaine clé de croissance et un argument de vente essentiel pour AWS, car elle devient une plate-forme d'apprentissage machine. Selon 2nd Watch, les clients d'AWS se tournent vers ces secteurs à forte croissance et considèrent le fournisseur de cloud computing comme un rouage clé dans leurs efforts d'apprentissage machine et de transformation numérique.

2nd Watch a constaté que les services d'AWS qui ont connu la croissance la plus rapide en 2018 étaient les suivants :

  • Amazon Athena, avec un taux de croissance annuel composé de 68 % (mesuré en dollars dépensés par 2nd Watch) par rapport à l'an dernier)

  • Amazon Elastic Container Service pour Kubernetes à 53 %

  • Amazon MQ à 37 %

  • AWS OpsWorks à 23 %

  • Amazon EC2 Container Service à 21 %

  • Amazon SageMaker à 21 %

  • AWS Certificate Manager à 20 %

  • AWS Glue à 16 %

  • Amazon GuardDuty à 16 %

  • Amazon Macie à 15 %

Selon 2nd Watch, les services AWS les plus populaires sont :

  • Amazon Virtual Private Cloud

  • AWS Data Transfer

  • Amazon Simple Storage Service

  • Amazon DynamoDB

  • Amazon Elastic Compute Cloud